Archive

Category Archives for "Technique"

Comment peut-on réparer son disque dur endommagé ?

Et oui, on ne sait jamais trop pourquoi mais tout d’un coup ça ne marche plus ! Votre disque dur (comme d’habitude au plus mauvais moment) ne fonctionne plus… Ce que vous savez par contre, c’est la quantité de données, le nombre de photos, les nombreux textes, les albums de musique, les heures de films que l’on avait enregistrés sur le fameux disque défaillant : une véritable mine d’or ! Et d’ailleurs cela peut parfois couter très cher car c’est un travail, un mémoire, un projet professionnel qui disparait : des heures de travail effacées… Perdues à jamais ? Pas si sûr…
En effet, tout n’est peut-être pas foutu : il existe peut-être une solution à tous vos malheurs…

Qu’est-ce qui s’est passé ?

votre-disque-dur-casse

Pour pouvoir trouver les solutions à un problème, dans tous les cas, il faut commencer par essayer d’en définir l’origine… Par conséquent, vous devez vous poser cette question : Pourquoi votre disque dur ne fonctionne plus ?
Il a reçu un choc (une chute, un coup), il a pris l’humidité (pluie, inondation), il a eu un coup de chaud (incendie, exposition solaire trop prolongée)… Peut-être que votre disque n’a encore subit aucun mauvais traitement et qu’en réalité, dès sa construction il est « prévu » qu’il ne marche plus après quelques mois, les composants utilisés dans sa fabrication sont de mauvaise qualité par exemple…On appels ça l’obsolescence programmée. Tous les cas de figure présentés ici ont pour origine des causes que nous appellerons « mécaniques ».

L’autre grande catégorie de problèmes pour un disque dur qui entrainent une perte de données ont une origine logique. C’est-à-dire que c’est un problème logiciel, c’est vous-même, sans le vouloir, qui avez effacé un dossier, qui l’avez supprimé, déplacé. C’est encore un virus qui est venu semer la zizanie dans votre ordinateur et qui à causer un véritable carnage.
Bien évidemment, à chaque problème sa solution…

Comment s’y prendre ?

Vous avez donc réussi à déterminer l’origine du problème, la faille qui a causé la perte de vos données ? N’oubliez pas que cette étape est capitale pour résoudre vos soucis.
Dans tous les cas, si les données qui sont apparemment perdues sont d’une grande valeur et que vous voulez éviter à tout prix leur perte définitive, on vous conseille vivement de prendre contact avec un professionnel, un spécialiste de la récupération de données informatiques (et oui, cela existe). Vous augmentez ainsi considérablement vos chances de récupération de données.determiner-les-causes

Si ces données ne sont finalement pas si importantes et que vous ne souhaitez pas dépenser d’argent pour les récupérer, c’est donc à vous de prendre les choses en main. C’est en fait « très simple » : si il s’agit d’un problème mécanique, vous devrez changer l’élément défectueux. Tournevis, référence de votre disque dur et c’est parti pour démonter et remplacer ce qui cloche, dans la mesure où la pièce existe bien sûr (par exemple une tête de lecture, les plateaux magnétiques, etc…) et que vous êtes particulièrement adroit (on ne vous conseille tout de même pas cette solution). Vous devez donc vous renseigner au préalable pour savoir si il existe les pièces de remplacement à disposition et où vous les procurer. Il y a aussi des solutions professionnelles pour réparer votre disque dur comme par exemple le leader du marché Ontrack, voici d’ailleurs une vidéo expliquant leur méthode :

Si il s’agit d’une panne que l’on nomme donc « logique », vous devrez télécharger un logiciel de récupération de données : il en existe des gratuits et très performants sur internet. Vous l’installez donc sur votre ordinateur et vous n’avez plus qu’à suivre les instructions ! C’est le logiciel en question qui fera le travail mais le mieux c’est de l’avoir déjà sur votre ordinateur. L’installation peut en effet « écraser » les fichiers en « cache » et vous les perdrez alors définitivement.

3 techniques utilisées par les pros du blackjack

Le blackjack est un jeu qui demande beaucoup de concentration, d’expérience et de techniques. S’y connaitre en décompte des cartes est un passage obligé pour limiter l’avantage du croupier, mais également pour espérer retourner la situation autour de la table en votre faveur (plus d’infos notamment ici). Mais il y a d’autres techniques de pro à connaitre également.

Maitriser la technique de base : le décompte des cartes

La stratégie de base du blackjack est l’une des plus utilisées par les professionnels de ce jeu. Il s’agit d’une technique efficace et importante qu’il convient de maitriser pour accroitre ses chances de gagner. En l’employant, vous diminuez l’avantage du casino à moins de 1 %, ce qui est considérable. Il est vrai que pour les débutants elle n’est pas du tout facile à appliquer en situation réelle dans un casino, face à d’autres joueurs et à toute l’ambiance du casino. Il vous faut suivre les mouvements du croupier qui sont très rapides et ne pas avoir l’air de compter ou de ralentir le jeu. La technique de base est un tableau qui vous montre les meilleures décisions à prendre d’un point de vue statistique dans n’importe quelle situation au blackjack, selon les mains que le croupier et vous possédez. Il est donc conseillé de l’apprendre et de le mémoriser si vous voulez jouer en pro.

La technique du comptage des cartes Hi-Lo

Cette technique a été développée par Harvey Dubney en 1963. Il existe différentes autres techniques de comptage, mais celle-ci apparait comme la plus facile et la plus répandue. Pour bien appliquer cette technique, il est nécessaire au préalable de maitriser la stratégie de base en fonction des règles du casino dans lequel vous jouez. La technique consiste à attribuer une valeur aux cartes qui sont distribuées. Ainsi donc, les cartes de 2 à 6 comptent pour +1, les cartes ayant une valeur de 10 et les As comptent pour -1 et les cartes 7,8 et 9 comptent pour 0. Lorsque le sabot contient plus de cartes de 2 à 6, l’avantage élevé pour le croupier et dans le cas inverse, l’avantage est élevé pour le joueur.

La séparation des cartes

Elle consiste à séparer des cartes en deux mains pour se donner des meilleures chances de gagner. Par exemple, un as seul est une carte puissante – deux as ensemble ne font que onze. Il est donc important de séparer vos as afin de vous offrir la possibilité d’avoir deux 21. Deux autres cartes qu’il faut toujours séparer sont le 8. En effet, deux cartes de 8 font 16, ce qui représente de prime abord une mauvaise combinaison de jeu. En les séparant, vous vous offrez la possibilité d’avoir deux 18, ce qui représente des mains plutôt avantageuses. En revanche, si vous avez deux 10, il est déconseillé de les séparer car si un 10 représente une bonne base pour une main, un 20 par contre est trop fort pour prendre le risque de le séparer. Autre choix déconseillé, la séparation des 6. Séparer des 6 vous donnera deux mains ayant 6 comme base, la pire carte possible.