La Martingale et toutes ses Variantes : Notre Guide

La martingale est une stratégie qui permet d’augmenter ses chances, voire d’être sûr à tous les coups, de gagner de l’argent aux jeux de hasard. Le principe de chaque martingale dépend du jeu considéré. La martingale est néanmoins très célèbre pour être utilisée principalement à la roulette en ligne.

La Martingale : C’est quoi ?

Le but d’une martingale est d’annuler l’avantage mathématique qu’a le casino sur le joueur. Certaines d’entre elles sont fortement décriées et il faut faire très attention à choisir la bonne martingale en fonction des situations. Il faut également comprendre les risques associés à cette stratégie. Il faut savoir qu’une telle stratégie est quasi systématiquement interdite dans les casinos physiques et est passible d’expulsion immédiate. Il ne faut donc pas prendre ces stratégies à la légère. Vous pourrez néanmoins beaucoup plus facilement appliquer ces stratégies de martingales avec les casinos en ligne. Il en existe de nombreuses formes que nous allons vous décrire.

La Martingale classique

La martingale classique est la version la plus simple à comprendre. Elle consiste à jouer un événement binaire (noir ou rouge par exemple) de sorte que le joueur double ses gains en cas de réussite de l’événement. À chaque échec de l’événement, le joueur parie le tour suivant l’événement qui vient de se réaliser, en doublant sa mise. Ainsi à long terme grâce à cette martingale, il récupère non seulement sa mise initiale, mais gagne également le double de sa mise initiale.
Cette stratégie part du principe qu’il est fortement improbable d’avoir une succession de rouge et de noir de manière répétée sur une très longue période. Puisque chaque tirage est indépendant l’un de l’autre, vous avez toujours environ une chance sur deux de gagner.

Exemple : Un joueur joue 1€ sur le noir. Si le noir sort, il aura alors 2€, 1€ pour rembourser sa mise et 1€ dans sa poche. Si le rouge sort, il perd son euro. Dans le cas où le rouge sort, il va doubler sa mise le tour suivant, et miser sur le rouge, soit 1€x2 = 2€. Encore une fois, si le rouge sort il remporte 4€. 2€ servent à rembourser sa mise de ce tour, 1€ à rembourser sa mise du tour précédent et 1€ vont dans sa poche. Si le noir sort, il perd alors ses 2€. Il va alors parier le double sur le noir, à savoir 2€x2 = 4€. Et ainsi de suite.

D’un point de vue probabiliste, vous êtes sûrs à long terme de gagner un coup et donc de rembourser toutes vos pertes et de gagner 1 unité.

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Rouge Perte -1€
2€ Noir Perte -3€
4€ Rouge Perte -7€
8€ Noir Gain +1€

La Grande Martingale

La grande martingale est semblable à la martingale classique. Rien ne diffère si ce n’est d’ajouter 1 unité supplémentaire à chaque échec pour augmenter ses gains.

Exemple : Quand vous pariez et perdez 1€, le coup d’après vous jouez 1×2=2€ en martingale classique et 1×2+1=3€ en grande martingale. Le troisième coup, vous jouez 2×4=4€ en martingale classique et 3×2+1=7€ en grande martingale, etc.

Cette martingale possède deux avantages par rapport à la martingale classique :

  • Chaque fois que vous perdez, vous augmentez votre mise de 1, et donc vos gains également. Ainsi, au 10ème coup, vous ne gagnerez pas 1€ comme à la martingale classique mais 10€.
  • Si vous enchaînez beaucoup de gains au bout de 3/4 coups, votre bankroll se garnira de plus en plus rapidement et vous pourrez faire face à de plus en plus de coups qui échouent. Quand pour la martingale classique il lui faut 12 coups gagnant pour augmenter sa bankroll de 12€, il ne vous en faudra que 3 gagnants après 4 coups perdants par exemple en grande martingale.

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Rouge Perte -1€
3€ Noir Perte -4€
7€ Rouge Perte -11€
15€ Noir Gain +4€

La Martingale de Piquemouche

La martingale de Piquemouche est l’antithèse de la grande martingale. Son but est de vous permettre de miser un maximum de fois sans entamer trop rapidement votre bankroll.
Elle démarre comme la martingale classique et varie sur la suite de ses coups. Sa logique est simple, si vous avez un événement qui va contre vous 10 fois de suite, tôt ou tard il se retournera en votre faveur. Vous allez donc pouvoir jouer un grand nombre de coups sans avoir une bankroll infinie. Cette stratégie est beaucoup plus réaliste et applicable concrètement.

Exemple : Vous allez miser 1€ sur un événement binaire. Si vous gagnez, vous avez 1€ dans votre poche. Si vous perdez, vous ne doublez pas votre mise et vous pariez à nouveau 1€. Si vous gagnez, vous revenez à l’équilibre et pouvez repartir de zéro. Si vous perdez à nouveau, vous ne doublez toujours pas et jouez à nouveau 1€. Soit vous gagnez vous serez alors à -1€ et vous parierez à nouveau 1€. Il vous faudra alors un deuxième coup gagnant pour revenir à l’équilibre et repartir de zéro. Soit vous perdez à nouveau ce troisième coup et seulement alors vous doublez votre mise.
Voici la suite de mises à suivre en cas d’échec répété : 1-1-1-2-2-2-4-4-4-8-8-8, etc. Le gros avantage dans cette stratégie est qu’au 10ème coup, vous ne serez en train de parier que 8€ contre plus de 1000€ pour la grande martingale et aurez parié un total de 29€ seulement !

Au bout de 18 coups perdants de suite, vous n’aurez perdu que 187€ en tout, contre plus de 130 000€ en martingale classique. Or, la probabilité de perdre 18 coups d’affilée est infime.

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Rouge Perte -1€
1€ Noir Perte -2€
1€ Rouge Perte -3€
2€ Noir Gain -1€
2€ Rouge Gain +1€

La Martingale d'Alembert

Cette variante de la martingale classique tient son nom d’un mathématicien célèbre du 18ème siècle. Elle connaît elle-même de nombreuses variantes. Nous allons ici évoquer les deux plus connues, à savoir la martingale en pyramide d’Alembert et la martingale en contre d’Alembert.
La pyramide d’Alembert part d’un constat simple : plus on rate, plus on a de chances de réussir au coup suivant. Inversement, plus on gagne, plus on a de chances de rater au tour suivant. Fort de ce constat, cette martingale propose d’augmenter d’une unité sa mise après chaque perte. Elle propose a contrario de réduire d’une unité les mises à chaque victoire.

Exemple : Prenons l’hypothèse qu’une unité est égale à 1€. Vous allez donc commencer en misant 1€ et vous perdez. Cette martingale vous conseille alors de miser une unité de plus, à savoir 1+1=2€. Si vous perdez de nouveau, vous allez alors ajouter une unité de plus, à savoir 2+1=3€. Si vous gagnez, alors la martingale vous conseille d’enlever une unité, à savoir 2-1=1€. Vous allez donc repartir pour une nouvelle série en commençant à 1€.

Cette martingale offre l’avantage d’être une solution hybride entre une stratégie très défensive et conservatrice comme celle de Piquemouche et une stratégie très offensive comme la grande martingale. Elle vous permet ainsi de gagner des sommes conséquentes assez rapidement tout en ne risquant pas trop votre capital.

La martingale en contre d’Alembert est l’exact inverse de la pyramide. Vous allez diminuer vos mises à chaque échec et augmenter à chaque victoire. Elle part d’un autre postulat : la chance et la malchance sont une question de séries, il faut donc exploiter au maximum une série gagnante et limiter le risque en cas de série perdante. Cette stratégie se révèle être très lucrative en cas de gains, mais en cas de mauvaise série vous allez rester très longtemps dans le négatif.

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Rouge Perte -1€
2€ Noir Gain +1€
1€ Rouge Gain +2€
1€ Noir Perte +1€
2€ Rouge Gain +3€

Pour la martingale en contre, c’est l’inverse. Vous augmentez vos mises de 1 quand vous perdez et les diminuez quand vous perdez.

La Martingale de Wells

Cette martingale est assez peu connue. Elle se focalise principalement sur la limitation des pertes.
Pour l’utiliser, on part d’une base de minimum 5 unités. On y applique ensuite la stratégie de la martingale d’Alembert. Ainsi, à chaque coup perdant, vous allez augmenter votre mise d’une unité et à chaque gain vous diminuerez votre mise d’une unité. Si vous arrivez à une moyenne d’un coup gagnant sur deux avec cette martingale, vous gagnerez en moyenne une demi-unité par coup. Cela est faible mais apporte des gains réguliers et fiables.

Exemple : On part de 5 unités. Si une unité = 1€, alors on part de 5€. Si vous gagnez le premier coup, vous allez ajouter 1 unité, soit 6€. Si au contraire vous perdez le premier coup vous allez diminuer votre mise d’une unité, soit 4€, et ainsi de suite.

La martingale de Wells est l’une des plus équilibrées de toutes, le risque pris à chaque perte augmente légèrement et à chaque gain on protège son nouveau capital. On progresse alors lentement et sûrement. Cette stratégie permet au joueur de sortir gagnant, surtout si la fréquence des gains est régulière. De plus, elle est idéale pour les débutants car elle est facile à mettre en place, fiable et peu risquée.

MontantMiseGain/PerteRésultat
5€ Rouge Perte -5€
4€ Noir Perte -9€
3€ Rouge Perte -12€
2€ Noir Gain -10€
3€ Rouge Gain +7€

La Martingale de Paroli

La martingale de Paroli est très simple à mettre en place. Vous devrez d’abord définir un montant de gain comme objectif et vous y tenir. Si vous souhaitez doubler votre mise, on appelle cela une Paroli 1. Si vous souhaitez quadrupler, on parle alors de Paroli 2, etc. La martingale consiste à doubler sa mise à chaque gain (ce qui équivaut à miser à nouveau tout ce que l’on a gagné) et à s’arrêter une fois que l’objectif est atteint. Vous repartirez alors d’une mise initiale plus basse.

Exemple : On démarre avec comme objectif de gagner 12€ et avec une première mise de 3€. On parle alors de Paroli 2. On va miser ces 3 euros sur un événement. Si on gagne, on parie à nouveau 3€ et les gains du précédent coup, à savoir en tout 6€. Si on gagne une deuxième fois, on atteint notre objectif de 12€ de gain et on repart avec un nouvel objectif.

Cette martingale se focalise davantage sur les gains que sur les pertes et peut vous permettre de gagner beaucoup en très peu de temps. Vous allez également, au fur et à mesure, parier l’argent du casino et non votre capital, ce qui offre un effet de levier intéressant.

Paroli 2, objectif 8€ de gain :

MontantMiseGain/PerteRésultat
2€ Rouge Perte -2€
2€ Noir Perte -4€
2€ Rouge Gain -2€
4€ Noir Gain +6€

La Martingale de Martin Yung

La martingale de Martin Yung fonctionne sur la base de cinq coups gagnants et ressemble beaucoup à celle de Paroli. À chaque fois que le joueur perd un coup, sa mise augmente comme au Paroli. Mais son objectif de gain diminue d’une unité et par conséquent le nombre de coups à jouer également.

Exemple : Nous partons avec un Paroli 5, c’est-à-dire avec 1€ par exemple avec 5 coups gagnants souhaité. On mise de la manière suivante quoi qu’il arrive : 1, 2, 4, 8, 16, 32.
Si on perd le premier coup, alors on double bien la mise, en passant de 1 à 2. Mais dans le même temps, on ne vise plus qu’un Paroli de 4, soit 4 coups gagnants. À chaque coup perdant, on diminue l’espérance de gain de 1.

Cette martingale vous permet de gagner très rapidement de l’argent, mais vous risquez votre capital tout aussi rapidement, soyez-en conscients avant de vous lancer !

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Rouge Perte -1€
2€ Noir Perte -3€
4€ Rouge Perte -7€
8€ Noir Perte -15€
16€ Rouge Gain +1€

La Martingale de Whittacker

Cette martingale est un peu particulière. Elle consiste tout simplement à miser la somme de ses deux précédentes mises tant qu’on perd de l’argent, et de revenir à l’unité de base quand on repasse en positif.

Exemple : Vous misez 1€ tant que vous gagnez.
La martingale commence lorsque vous perdez un coup. Voici le moyen de calculer les mises d’une martingale de Whittacker lorsqu’elles sont perdantes :
Coup 1 : 1€
Coup 2 : 1€
Coup 3 : 1+1=2€
Coup 4 : 2+1=3€
Coup 5 : 2+3=5€
Coup 6 : 3+5=8€, etc.

Cette stratégie offre l’avantage de ne pas prendre de risques si vous êtes gagnants, et de ne prendre des risques que pour récupérer vos pertes. Elle permet de limiter la hausse exponentielle de vos mises et est donc plus réaliste à mettre en place. Le but de cette martingale est donc de couvrir deux pertes en un seul gain. Par conséquent, si vous perdez jusqu’à 4 coups de suite, vous allez facilement récupérer vos pertes.

MontantMiseGain/PerteRésultat
3€ Rouge Perte -3€
3€ Noir Perte -6€
6€ Rouge Perte -12€
9€ Noir Gain -3€
3€ Rouge Gain 0€
3€ Noir Perte -3€

La Martingale Belge

La martingale belge est une stratégie très défensive qui mélange du d’Alembert et du Paroli, qui est idéale si vous ne souhaitez pas risquer trop vite votre capital tout en pouvant espérer gagner gros. Vous allez augmenter progressivement d’une unité chaque coup perdant de manière linéaire. Contrairement à d’autres stratégies, vous ne prenez pas le risque de vous retrouver au bout de quelques coups à court du capital. Par contre, quand vous gagnez un coup, vous doublez alors votre mise en espérant gagner un deuxième coup consécutif, à l’image d’un Paroli 1. Le joueur va alors récupérer l’intégralité de ses pertes et gagner une belle somme.

Exemple : Vous allez miser 1€, puis 2€, puis 3€, puis 4€, etc. à chaque perte.
À chaque gain vous allez doubler vos mises suivantes. 1€, 2€, 4€, 8€, etc.

En cas de mauvaise série, l’augmentation faible des mises vous met à l’abri d’une perte de capital, à l’image de la martingale d’Alembert. C’est une des stratégies les plus équilibrées en matière de risques et de gains potentiels.

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Rouge Perte -1€
2€ Noir Perte -3€
3€ Rouge Perte -6€
4€ Noir Gain -2€
8€ Rouge Gain +6€

La Martingale Hollandaise

La martingale Hollandaise semble assez compliquée à comprendre. Elle offre pourtant beaucoup de sécurité au capital du joueur, des gains progressifs, la possibilité d’être très souvent bénéficiaire et peut être utilisée y compris par les petites bankroll.
Pour l’utiliser, il vous faudra commencer un misant une unité, puis augmenter votre mise d’une unité au premier échec. Ensuite, vous restez sur la même mise jusqu’à ce que vous gagniez. Vous passez alors seulement à l’unité supérieure.

Exemple : Unité = 1€

Mise 1 : 1€, perte, -1€
Mise 2 : 2€, perte, -3€
Mise 3 : 2€, perte, -5€
Mise 4 : 2€, perte, -7€
Mise 5 : 2€, gain, -5€
Mise 6 ; 3€, gain, -2€
Mise 7 : 4€, etc.

On voit dans cet exemple qu’en perdant 4 coups sur 6, nous n’avons perdu que 7€. De même, la 7e mise augmentera à 4€ et, si elle est gagnante, permettra de rembourser l’intégralité des pertes et même vous faire gagner de l’argent! Grâce à cette martingale, en gagnant seulement 3 coups sur 7, soit 42,8 % de vos coups, vous allez être gagnants. Cette stratégie se focalise donc principalement sur les gains. Vous n’augmentez vos mises que quand vous gagnez. Vous bénéficiez ainsi de l’effet de levier des jetons du casino. À terme, son but est de ne miser que les jetons déjà gagnés !

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Rouge Perte -1€
2€ Noir Perte -3€
2€ Rouge Gain -1€
3€ Noir Gain +2€

La Martingale Cyclique

La martingale cyclique est une stratégie de martingale très particulière qui, comme son nom l’indique, se focalise sur des cycles. Elle consiste à accepter que les gains et les pertes viennent par cycles et donc de se focaliser sur l’adaptation des mises en fonction des circonstances. La martingale qui lui ressemble le plus est celle D’Alembert. Vous allez miser par paliers réguliers en acceptant que vous risquez de perdre. Si un gain arrive, il annule alors la majorité des pertes précédentes.

Exemple : Nous partons du postulat que vous allez jouer sur 3 paliers pour commencer. Vous allez miser 1 unité 3 fois quoi qu’il arrive, puis tripler ce chiffre trois fois quoi qu’il arrive, puis tripler ce chiffre trois quoi qu’il arrive, etc. La série de mises sera alors la suivante : 1, 1, 1, 3, 3, 3, 9, 9, 9, etc.

Si vous gagnez seulement 44 % de vos coups, vous gagnez de l’argent. La probabilité de gagner chaque coup à la roulette étant de 46,37 % de chances, vous allez, sur le long terme, gagner de l’argent. Nous avons ici pris dans l’exemple un cycle de 3 paliers, mais il peut comporter 2, 4 voire 5 paliers si vous avez le capital nécessaire. Plus il y a de paliers, plus vous lissez vos résultats et avez des chances de gagner de l’argent. De plus, cette technique s’adapte parfaitement aux plafonds de mises des casinos qui empêchent souvent de jouer les martingales qui montent trop rapidement.

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Rouge Perte -1€
1€ Noir Perte -2€
3€ Rouge Gain +1€
3€ Noir Gain +4€
9€ Rouge Perte -5€
9€ Noir Perte -14€
18€ Rouge Gain +4€
18€ Noir Gain +22€

La Martingale à dent de scie

La martingale à dent de scie est une méthode très intéressante car elle limite les pertes du joueur en cas de série perdante à rallonge. On part d’une base de mise de 10 unités et on baisse ces mises de 1 à chaque perte.
Attention, lorsque vous avez deux pertes consécutives, on se contente de miser une seule unité jusqu’au gain suivant. Dès que vous gagnez un coup, reprenez votre série de paris au montant de votre dernière victoire.

Exemple : On mise donc 10 unités (par exemple 10€ si une unité vaut 1€). Soit on gagne et alors on augmente la mise suivante d’une unité (à savoir 11€ si une unité vaut 1€). Soit on perd et on diminue alors la mise suivante à 9€. Si on perd encore, la mise suivante est de 1€, jusqu’à la prochaine victoire. On repartira alors de 11€.

Cette martingale permet d’éviter les “bad runs”. Elle est donc plutôt conseillée si vous voulez évoluer progressivement et de manière cyclique.

MontantMiseGain/PerteRésultat
10€ Rouge Perte -10€
9€ Noir Perte -19€
8€ Rouge Gain -11€
10€ Noir Perte -21€
9€ Rouge Perte -30€
1€ Noir Perte -31€
1€ Rouge Gain -30€
10€ Noir Gain -20€

La Martingale Américaine

Cette martingale à la particularité de se focaliser à limiter vos mises lors de coups perdants. Pour opérer cette stratégie, il suffit d’additionner vos deux dernières pertes. Ce montant devient alors la somme de votre mise. Si vous avez plus de 2 pertes consécutives, vous devrez alors additionner la première et la dernière mise de votre série perdante. Cela vous permettra de ne pas miser trop rapidement votre capital. Vous continuerez ainsi jusqu’à l’effacement total de vos pertes. Enfin, notez que dès que vous avez effacé vos pertes, il vous faudra revenir à votre mise initiale pour repartir sur les bases de la martingale.

Pour plus d’efficacité, nous vous recommandons de simplement noter sur une feuille le résultat de chacun de vos coups. Les casinos en ligne vous permettent de jouer depuis chez vous et de procéder à une telle stratégie.

Exemple : Perte 1 = 1€, perte 2 = 2€. Mise 3ème coup = 1+2=3€.

Perte 1 = 1€, perte 2 = 2€, perte 3 = 3€. Mise 4ème coup : 1+3=4€.

Si vous avez récupéré toutes vos pertes, mise suivante = 1€.

Elle est idéale pour des profils de joueurs plutôt défensifs. Son objectif est simple : il faut effacer deux pertes en un seul gain. Cela implique qu’il vous suffit de gagner seulement 33 % des coups pour être à l’équilibre.

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Rouge Perte -1€
1€ Noir Perte -2€
2€ Rouge Perte -4€
3€ Noir Gain -1€
3€ Rouge Gain +2€

La Méthode GUT

La méthode GUT (Great Universal Theory) est assez neuve puisqu’elle a été créée par l’administrateur d’un forum traitant de la roulette en ligne. C’est une méthode assez contestée car elle n’offre aucun avantage mathématiquement parlant. Pourtant, de très nombreuses personnes l’utilisent quotidiennement et semblent conquises par celle-ci.

Exemple : Sur les 37 numéros de la roulette, on va regarder ceux qui sortent. Une fois que 18 numéros différents sont sortis sur les 37, on mise sur les 19 qui ne sont pas sortis ! On fait de même dès que l’écart entre numéros sortis et numéros non sortis est de 0 ou 1 !

Elle est totalement différente des autres martingales ou montantes en tous genre. Cette martingale est en outre très économique car vous ne pariez que dans des cas très précis.

Nombres sortisNombre non sortisEcartMise
19 18 1 18 numéros non sortis
18 17 1 17 numéros non sortis
17 16 1 16 numéros non sortis
17 17 - 17 numéros non sortis
16 16 - 16 numéros non sortis

La Martingale prolongée

La martingale prolongée est vraiment différente des autres martingales que nous avons évoquées. Contrairement aux autres martingales, elle ne se focalise pas sur un dénouement binaire (rouge ou noir par exemple) mais sur un dénouement autrement plus rémunérateur. Si vous utilisez cette technique sur un résultat binaire, vous obtiendrez alors la martingale normale.

Exemple : Prenons l’exemple d’un joueur qui a décidé de jouer une transversale. Pour plus d’informations sur les différents types de paris, nous vous invitons à consulter le guide des mises, présents sur notre site. Une transversale rapporte 11 fois la mise en cas de gain. Nous choisissons donc de jouer une mise (par exemple 1€) et nous pouvons la jouer jusqu’à 11 fois en cas de perte consécutive. Au-delà de la 11ème défaite consécutive, nous allons doubler notre mise. Cela nous permet alors d’obtenir un gain qui comble toutes les pertes précédentes et nous rapporte même un gain substantiel.
Vous pouvez optimiser ces mises et les combiner avec d’autres si vous constatez un écart significatif dans la sortie des carrés, transversales, tiers, etc.

Cette technique permet d’atténuer les trois principaux problèmes de toutes les martingales que nous avons évoquées : les mises qui montent trop vite, les limites de votre capital et les seuils de mises imposées par les casinos. Cette stratégie vous propose de ne miser que ce qui couvre les pertes précédentes, en y ajoutant un petit supplément pour tout de même être bénéficiaire.

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Transversale Perte -1€
1€ Transversale Perte -2€
1€ Transversale Perte -3€
1€ Transversale Perte -4€
3€ Transversale Gain +7€

La Méthode Andrucci

Nous concluons notre tour d’horizon des martingales avec la moins connue d’être toute et peut-être même la plus critiquée. Elle se base sur le concept des “numéros chauds”, c’est-à-dire des numéros qui sortent plus régulièrement que la normale. Elle part du postulat que les probabilités à court terme ne peuvent être similaires aux probabilités à long terme. Long terme à la roulette signifie qu’après des centaines de millions de tirages, tous les numéros sortent à peu près de la même manière. Or cette martingale stipule que sur quelques centaines de coups, cette vérité n’en est pas une.

Exemple : Le principe du système Andrucci est très simple. Pour maximiser ses chances de gain à la roulette, il faut miser sur les numéros qui sont sortis le plus souvent dans les tirages précédents. Il vous faudra donc analyser les derniers tirages et déterminer ainsi les trois numéros chauds principaux. Par exemple le 8, le 22 et le 28. Vous pouvez faire cette analyse sur 30 tirages comme sur 200 tirages. Une fois que vous avez déterminé ces numéros chauds, misez dessus jusqu’à ce qu’ils sortent. Nous vous conseillons cependant pour commencer de ne pas vous focaliser sur les numéros qui sortent le plus mais sur les couleurs qui sortent le plus. Vous prendrez ainsi moins de risques. Ici, le 8, le 22 et le 28 sont des numéros noirs et pairs. Misez donc une martingale classique sur le noir ou sur le pair.

Cette méthode décide de sortir de la théorie pour aller dans le réel : il y a des numéros qui vont sortir plus souvent en fonction de nombreux facteurs. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer la façon de lancer la boule de la part du croupier ou encore une légère inclinaison de la roulette, imperceptible à l’œil nu.

Ce qui sort le plus souvent sur les 100 derniers coups : noir.

MontantMiseGain/PerteRésultat
1€ Noir Perte -1€
2€ Noir Perte -3€
4€ Noir Perte -7€
8€ Noir Perte -15€
16€ Noir Gain +1€
>
Facebook
Facebook
YouTube
Instagram